UN ACTE ODIEUX, IRRESPONSABLE!

Le DAE (Défibrillateur Automatisé Externe) de notre commune,  installé sur le mur du parking de l’école, a été volé, son support cassé.

Un DAE est un dispositif médical de premier secours qui aide à la réanimation des victimes d’un arrêt cardiaque. Accompagné d’un massage cardiaque il contribue à augmenter significativement les chances de survie.

40 000 personnes meurent chaque année en France d’un arrêt cardiaque.

________________________________

 

 

Par cet acte inqualifiable, innommable, le, ou les auteurs, mettent en danger la vie d’autrui mais aussi par la même occasion, la leur ou celle de leurs proches, car nul n’est à l’abri d’avoir un jour besoin d’un défibrillateur en attendant l’arrivée des secours.

Le coût d’un DAE ? : 1700 à la charge de la commune

_____________________________________

Qu’encourent les auteurs de ces actes de vandalisme ?

Dérober et/ou dégrader un appareil cardiaque sont des actes de malveillance. Les auteurs encourent une peine d’emprisonnement et une amende.

  • Si la dégradation entraîne un dommage important à l’appareil, la peine d’emprisonnement encourue est de 5 ans et l’amende de 75 000 €. En cas de circonstances aggravantes, ces peines peuvent être encore plus élevées (Article 322-2 du Code pénal)
  • Concernant le vol « simple », l’auteur risque 3 ans de prison et une amende de 45 000€. L’article 311-3 du Code pénal prévoit de nombreuses circonstances aggravantes, notamment si l’appareil se trouvait dans un établissement d’enseignement ou si le larcin est commis par plusieurs personnes.

La commune a porté plainte pour ce vol, une enquête de gendarmerie est en cours